ORCCA

Région Champagne-Ardenne
Le paysage régional

> Accueil // Domaines artistiques & culturels en région // Patrimoine // Le paysage régional

Toute l'Actualité

Le paysage régional

Histoire régionale

Théâtre au cours de l'histoire de faits majeurs - religieux, militaires, politiques ou culturels -, la Champagne-Ardenne présente un patrimoine historique et architectural spécifique témoignant, par son originalité et sa richesse, d'une histoire qui est demeurée au fil des siècles, en prise directe avec la grande Histoire de France, du Baptême de Clovis, au sacre des rois, aux grandes guerres de 14/18 et 39/40. Ses quatre cathédrales : Saint-Mammès de Langres (52), Notre-Dame de Reims (51), Saint-Etienne de Châlons-en-Champagne (51) et Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Troyes, en sont les témoins majeurs.

Vitrail

Région de France la plus riche en vitraux historiques, la Champagne-Ardenne compte près de 2000 verrières conservées dans 300 édifices civils et religieux. Du XIIe siècle jusqu'à nos jours, l'histoire de la peinture sur verre se poursuit et offre un éventail complet des techniques et savoir-faire propres aux verriers champenois. Pour exemple, les plus anciennes verrières du XIIIe siècle conservées aujourd'hui : choeurs de Saint-Remi de Reims et de la cathédrale de Troyes, celles de l'apogée du XVIe siècle : les 1042 baies de l'Aube (Troyes, Ervy-le-Chatel, Les Riceys, Bar-sur-Seine, Mussy-sur-Seine), celles réalisées au lendemain des grands conflits du XXe siècle, période où la Champagne redevient un foyer contemporain de l'art du vitrail : Marc Chagall à la Cathédrale Notre-Dame, Vieira da Silva et Sima à Saint-Jacques à Reims, Dürrbach à Notre-Dame-de-L'Espérance à Mézières.
En 2005, David Tremlett s'est associé à l'Atelier Simon Marq de Reims pour la création de la totalité des baies de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Villenauxe-la-Grande (Aube).

L'art de la sculpture

Au même titre que le vitrail, la sculpture champenoise est l'une des plus riches de France par sa variété et son abondance. Depuis l'époque romane jusqu'au XIXe siècle, elle s'est exprimée dans les chantiers médiévaux de Reims (Abbaye Saint Remi, Cathédrale Notre-Dame), de Châlons-en-Champagne (Notre-Dame-en-Vaux), dans le foyer de la Renaissance à Troyes puis à travers l'essor de l'art industriel en Haute-Marne (Fontes d'art d'Osne-le-Val).
La statuaire des XVe et XVIe siècles est particulièrement remarquable dans les églises de l'Aube : Mise au tombeau de Chaource, Retables de Rumilly-les-Vaudes, de Lhuître et Géraudot.
Dans la Marne, les églises conservent des objets d'une grande diversité : retables anciens du XIVe (Bréban), nombreuses Vierges à l'enfant et de très rares Christ en croix.
Dans les Ardennes, des fonts baptismaux romans en pierre de Tournai ou de Givet et une importante production de retables en marbre (XVIIe,XVIIIe siècle).
En Haute-Marne, notamment à Chaumont, Bar-sur-Aube, Colombey-lès-Choiseul, les retables de Jean-Baptiste Bouchardon, sculpteur chaumontais du XVIIIe.
En vue de constituer une base de données iconographiques informatisée de toute la région, un Recensement du patrimoine mobilier des églises est achevé à ce jour pour l'Aube, en cours pour la Haute-Marne et à venir pour les Ardennes et la Marne. Ces bases seront reversées sur la Base Palissy du ministère de la Culture et de la Communication.

Fortifications

De l'époque gallo-romaine au XXe siècle, la Champagne-Ardenne possède un ambitieux patrimoine fortifié permettant de suivre, époque par époque toute l'histoire des fortifications et d'en comprendre l'évolution.
Des sites les plus prestigieux - Château de Sedan, Cité de Langres - aux églises fortifiées de Thiérache ardennaise, maisons fortes, remparts de Rocroi, forts Séré de Rivières dans la Marne et Haute-Marne, des temps gaulois avec l'oppidum de la Cheppe aux plus récentes (Ligne Maginot), les fortifications invitent à un voyage, dans le temps et dans l'espace.

Patrimoine industriel

Discipline à part entière, à la croisée de l'archéologie, du bâti, de l'histoire, des techniques, de l'analyse économique, sociale et culturelle, le patrimoine industriel est, bien plus qu'un regard, une expression nouvelle.
En Champagne-Ardenne, trois lieux emblématiques illustrent ce patrimoine : le Dijonval à Sedan, les Grands moulins de Nogent-sur-Seine, certaines maisons de champagne. Différentes associations oeuvrent pour la mise en valeur de ces sites et leur mémoire des savoir-faire (hauts-fourneaux de Dommartin-le-Franc, Sommevoire, Vendresse).

 

Lieux de mémoire

De nombreux lieux de mémoire jalonnent le département de la Marne et des Ardennes : monuments aux morts (Mondement, Dormans), stèles, plaques, musées, nécropoles mais également églises, villages entiers, ensembles urbains, sans oublier le Mémorial Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises.
A signaler, trois études offrent une première réflexion sur le thème de la mémoire dans la Marne : « Sculpture de mémoire » étude de 10 monuments de la guerre 1914-1918 par Patrice Alexandre, « Monuments aux morts et devoir d'histoire » par François Cochet, « Les monuments aux morts de la Marne / Se souvenir de la grande guerre » par François Regnauld.

Autres sites patrimoniaux

Deux édifices incomparables du XVIe siècle : le château construit par Claude de Lorraine à Joinville et celui du Pailly en Haute-Marne. Parmi ceux du XVIIIe siècle : les châteaux de La Motte-Tilly (10), de Donjeux (52) ou de Bazeilles (08). Sans oublier le château de Cirey-sur-Blaise (52) où Voltaire résida longtemps.

 

Inventaire du patrimoine culturel
 

© Pascal Stritt

Partager |